Formule gagnante

Donc le parti qui n’est pas un parti mais un rassemblement hétéroclite de parti-cules, le parti sans ligne directrice, le parti sans leader a pu obtenir cinq sièges sur les douze en contention dans les dernières élections sénatoriales. Il nous semble que l’équipe gouvernementale actuelle a pu trouver la formule gagnante pour défier toutes les réalités, même dans ce pays de paradoxe et de contraste qu’est Haïti ou déjà rien ne se fait comme ailleurs.

Des candidats dont on n’avait jamais entendu parler auparavant, qui ne se sont jamais adressé au peuple et qui n’ont fait campagne qu’en circuit fermé ont quand même réussi le miracle incroyable mais vrai de se faire élire au prestigieux poste de Sénateur de la République. Seulement en Haïti, an 2009.

Les faits. Lespwa, créé comme véhicule électoral pour l’élection de René Garcia Préval n’avait pas pu survivre l’élection de ce dernier et des auxiliaires à la Chambre basse et au Sénat. Mis en veilleuse, pendant que les intérêts particuliers ou de groupes prenaient précédence après l’intronisation en 2006 des nouveaux maitres et seigneurs de la scène politique haïtienne, nous avons observé en 2009 sa timide résurgence afin d’offrir une ombrelle légale aux candidats choisis sur mesure pour perpétuer « l’ouvrage en cours » de l’actuel gouvernement. Donc, des leaders politiques inconnus nous ont soumis à un matraquage médiatique intensif pour asseoir leur légitimité électorale. Aucun programme ou agenda, simplement, leurs visages sur des billboards géants nous introduisant nos futurs représentants  au Sénat. Malgré les énormes capitaux investis dans cette opération marketing, les candidats de ce parti n’ont pas réussi à s’imposer dès le premier tour ; Et de surcroit, ils n’ont pas pu convaincre les électeurs à participer à la farce des dix huit millions. Par exemple, dans le département de l’Ouest qui a vu une concentration extraordinaire de dépenses  par les responsables de la campagne du Sénateur-élu John Joel Joseph, celui-ci n’aurait récolté qu’une dizaine de milliers de voix dans un département comptant plus d’un million d’électeurs, soit une moyenne de 0.1%. Mais sénateur, il est. Sénateurs, ils sont tous, les porteurs d’espoir : John Joel Joseph pour l’Ouest, Lucien Derex Pierre-Louis dans le Nord-Est, Wenceslas Lambert dans le Sud-est, Maxime Roumer dans la Grand’Anse et Moise Jean Claude dans le Nord.

Cette brutale réalité vient conforter et confirmer l’état affligeant de notre sphère politique.  Un parti qui n’en est pas un. Un parti sans leader. Un parti au gouvernement mais dont les membres sont en dissidence ouverte, un parti renié par son chef historique… mais un parti capable de gagner cinq sièges dans une joute électorale ou douze étaient en contention. Avec le minimum de voix.

La formule gagnante semble être le contraire de ce qui a prévalu pendant les deux dernières décennies en Haïti, c’est-à-dire chef de parti impérieux et hâbleur à la tête d’une structure faible et squelettique. Lespwa a un chef inexistant et silencieux et une structure monétaire forte. Formule gagnante.

En attendant les présidentielles de 2010.

Mais comme un malheur n’arrive jamais seul, nous devons aussi considérer la responsabilité des perdants qui n’ont jamais pu commencer leur campagne et ont, en fait, abandonné la lutte avant même de l’avoir commencée. Sans ressources, sans structure, sans équipes, les dizaines d’autres candidats ont joués le tout pour le tout et ont perdus sans élégance. Un coup de chance qui aurait pu réussir vu la démoralisation et la démobilisation de l’électorat qu’ils n’ont jamais pu intéresser soit par leur discours, soit par leur profils, soit par leur programmes.  Ils n’étaient pas prêts et l’électorat a pu le constater dès le début. Ce n’est pas l’argent qui fait des élections. Un capital de base est nécessaire mais il faut se préparer des années à l’avance pour se construire une fondation solide : le rôle d’un parti politique fonctionnel.
Nous leur disons adieu et bonne chance dans leur futur projet non politique. Car ils n’ont décidemment pas d’avenir dans ce secteur.

Vladimir Fardin



1 commentaire

  1. xxx porno hd 21 février

    Formule gagnante.. Nice :)

Laisser un commentaire

uneaura4etoiles |
Fanatique d'esprit |
Scravic |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | New EVENING Newcastle CHRON...
| Archives Montségur 09
| Paroles de Soie